Nous n’irons pas fêter la république à Hénin ce 4 septembre

par Comité de Vigilance Antifasciste 62

De nombreuses organisations, à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme, appellent à manifester ce 4 septembre à Hénin-Beaumont contre la « xénophobie et la politique du pilori », dans le cadre d’un appel national.

Depuis sa création le CVA 62 est impliqué dans la lutte antifasciste à Hénin-Beaumont, mais nous ne participerons pas à cette manifestation et en voici les raisons:

Le fait qu’une mobilisation existe contre les mesures répressives de l’état à l’encontre de populations entières est tout à fait normal, et nous sommes convaincuEs que de nombreuses personnes sincèrement préoccupées par ces prétendues « dérives » du gouvernement (qui en fait ne datent pas d’hier), iront manifester ce 4 septembre.

Mais cette initiative nous pose deux problèmes:

  1. Au nom de quoi se fait cet appel?
  2. Pourquoi avoir choisi Hénin-Beaumont comme lieu de manifestation dans le Pas-de-Calais?
  1. Sur les bases de cet appel, nous ne nous attarderons pas car le message est très clair: « Tous ensemble, défendons la République! ». La date du 4 septembre a été choisie car il s’agit du 140ème anniversaire de la fondation de la Troisième République, dont l’histoire débute avec l’écrasement de la Commune de Paris. A chacun ses références!

Bref, la gauche institutionnelle n’en finit pas de barboter dans le citoyennisme et le républicanisme (comme il est très bien expliqué ici), et d’exiger le respect de la constitution de la Cinquième République (!), qui pourtant n’est pas un modèle de démocratie. Passons également sur la mention du« nécessaire respect de l’ordre public » dans le communiqué national : il faut défendre la république, mais surtout que chacun reste bien à sa place, ok?

1. Pourquoi avoir choisi Hénin-Beaumont pour manifester?

On sait que le P«S» essaie de reprendre pied dans une ville où il n’est plus présent, à cause de ses propres agissements, et tente de se rendre présentable en vue des prochaines municipales de 2014.

Et on devine qu’avec cet appel contre la «politique du pilori», commencent les grandes manœuvres de rassemblement de « toute la gauche » autour du Parti «Socialiste» en vue des présidentielles de 2012.

Alors pourquoi Hénin-Beaumont? Parmi toutes les formations politiques présentes dans la ville, l’UMP (le parti gouvernemental donc) est insignifiant. La répression d’état s’y est-elle particulièrement illustrée, comme à Calais ou à Harnes? Non. Tout le monde sait qu’à Hénin-Beaumont, c’est le Front National qui est hégémonique à droite sur l’échiquier de la politique politicienne.

La LDH ainsi que d’autre organisations signataires, font à demi-mot dans leurs communiqués des analogies bancales entre la politique gouvernementale et la politique qui serait mise en œuvre par l’extrême droite si elle arrivait au pouvoir : il y a d’énormes similitudes entre la politique de l’UMP et le programme du FN, c’est un fait. Mais quand on insinue que l’UMP et le FN c’est kif-kif, il faut aller au fond des choses et reconnaître que la république s’accommode très bien d’orientations fascisantes. Ce que la LDH est incapable de faire. C’est ainsi que le communiqué de la section LDH d’Hénin-Carvin parle sans rire d’Hénin-Beaumont comme d’une « ville emblématique dans le cadre de la lutte contre l’extrême-droite et de la reconquête républicaine »!

Tout cela ne serait pas si grave, si la ville d’Hénin-Beaumont n’était pas instrumentalisée afin de servir une fois de plus des visées politiciennes, sans aucune considération pour ses habitants.

Soyons clairEs : le comité que nous sommes n’a pas plus d’égards pour la politique répressive du gouvernement que pour des programmes fascistes, d’«extrême-droite» et assumés comme tels. Mais dans le contexte local, cette manifestation tend objectivement à renforcer le FN. Nous constatons qu’aucune des organisations signataires n’a pris la peine de critiquer les termes et le choix symbolique du lieu de cette manif, c’est donc qu’elles cautionnent l’intégralité de la démarche et ses fins politiciennes.

N.B : le 4 septembre, la gauche républicaine ne sera pas seule à « fêter » l’anniversaire de la Troisième République: l’organisation Riposte Laïque a lancé l’initiative, largement relayée sur Facebook par d’autres groupes fascistes, d’un Apéro Républicain à l’occasion du 140ème anniversaire…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s